A photo a week challenge: Bridges

Je revenais d’une visite de musée à Paris il y a un mois et lorsque le bus où j’étais assise a franchi la Seine sur le pont de Suresnes, au ralenti car il y avait de la circulation, j’ai pris cette vue de La Défense sous la lumière bleutée du soir qui tombe.

Vue sur la Défense depuis le pont de Suresnes

Pont de Suresnes

Vision surnaturelle et inattendue après une journée grise et pluvieuse !

 

Publicités
Publié dans Divers, Weekly photo challenge | Tagué , | Laisser un commentaire

Dimanche 11 novembre

En arrivant sur la place de l’église, j’ai entendu une musique militaire et en me penchant légèrement sur la gauche, j’ai aperçu un cortège qui quittait le bas de la rue Hervet.

Lorsqu’ils se sont rapprochés, j’ai vu d’abord deux agents de la police municipale sur leurs gyropodes, puis à vingt mètres derrière eux, des marins avec leurs pompons rouges (bizarre !) puis les officiels, le maire, le député, le conseiller régional, les représentants du Conseil Municipal des Jeunes, les enfants des écoles avec leurs petits drapeaux, des scouts en grand nombre, puis fermant la marche, quelques militaires galonnés des trois armes. Ils ont bifurqué sur la place de l’Église et se sont dirigés vers le parvis de la vieille mairie où aurait lieu la cérémonie de commémoration du 11 Novembre.

J’ai regretté que les policiers municipaux ne soient pas à cheval ; après tout les chevaux ont payé un lourd tribut lors de la première guerre mondiale et la présence de deux de leurs représentants en tête du cortège aurait été méritée. Mais il aurait fallu gérer le problème des crottins qui n’auraient pas manqué de souiller les rues et surtout de risquer de bouleverser le pas bien réglé des marcheurs !

Après avoir acheté le pain, je me suis aussi dirigée vers le lieu du rassemblement mais j’ai été rebutée par la foule qui se pressait et je suis rentrée chez moi, en prenant le temps de détailler les grosses maisons qui longent l’avenue qui mène à Saint-Germain-en-Laye. Certaines ont un charme désuet et datent sans doute du début du vingtième siècle. Je me suis arrêtée dans le square qui vient d’être réaménagé, l’œil attiré par les bosquets fleuris qui contrastent avec le feuillage roux des arbres au bord des allées.

Square Rueil-Malmaison fleurs Novembre armistice

C’est surprenant, toutes ces fleurs à cette époque de l’année, elles détonnent avec le gris du ciel et la pluie qui commence à tomber dru. Après tout, nous sommes le 11 novembre, c’est un temps de saison ! C’est plutôt rassurant.

Publié dans Divers | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

A photo a week challenge: Water

Après une bonne marche, quel plaisir d’arriver au bord de ce lac des Pyrénées pour pique-niquer et se rafraîchir ! L’eau était glacée, certes, mais le bain de pieds était bienvenu !

Au bord du lac dans le cirque de Troumousse (Hautes-Pyrénées) août 2018

Cirque de Troumousse – Hautes-Pyrénées – Août 2018

Image | Publié le par | Tagué , , , | 1 commentaire

Culture du lundi

MHF Le Blog nous propose ce lundi un bilan culturel de l’été. Je devrais trouver dans ce sujet la matière à un petit bilan, même s’il me semble à première vue que mon été 2018 a plutôt été nature que culture.

Côté musée :

  • J’ai visité le musée des Augustins à Toulouse lors d’un week-end prolongé dans la ville rose dans les tout premiers jours de l’été.
Petit cloître musée des Augustins

Musée des Augustins – Toulouse

  • Sur la route des vacances début août, une halte à Beaune nous a permis de découvrir le musée des hospices. Un lieu magnifique et une visite qui méritent de s’écarter de l’autoroute.
Musée des Hospices de Beaune

Dans la cour intérieure de l’hospice de Beaune

Cinéma :

Pour échapper aux températures caniculaires, je me suis réfugiée quelquefois dans des salles obscures et climatisées !

  • Fleuve noir d’Éric Zonka : Vincent Cassel se transforme physiquement en Michel Simon et Romain Duris joue un prof inhibé comme jamais.
  • Paul Sanchez est revenu de Patricia Mazuy avec Laurent Lafitte et Zita Henrot. Plaisant sur le moment mais je l’ai déjà oublié !
  • My Lady de Richard Eyre avec Emma Thompson, magnifique, et Stanley Tucci en finesse. Vous le devinez, c’est mon coup de cœur cinéma !

Côté lecture :

L’été a été assez riche. Du 21 juin jusqu’au retour à la maison après la pause pyrénéenne, j’ai lu :

  • Fief de David Lopez : Déroutant au premier abord mais vaut le détour !
  • Le déjeuner des barricades de Pauline Dreyfus : Un journée particulière dans un palace en mai 1968. Cocasse et passionnant !
  • L’enfant perdue d’Elena Ferrante : Ultime épisode de la série L’amie prodigieuse dont j’ai surtout apprécié le premier tome.
  • Et toujours elle m’écrivait de Jean-Marc Savoye : Récit d’une analyse
  • L’espoir des Neshov d’Anne B. Radge : Quatrième tome de la série, dont, là aussi, j’ai préféré le premier tome.
  • La voix des vagues de Jackie Copleton : un roman autour du bombardement de Nagasaki et de ses conséquences sur une famille émigrée aux États-Unis. Émouvant.
  • L’année des adieux de Laure Adler : Ce n’est pas un roman mais ça se lit comme tel. J’avais oublié les évènements qui avaient marqué la dernière année au pouvoir de François Mitterrand. Sous la plume de Laure Adler, c’est un plaisir de s’y replonger !
  • Les secrets de l’île de Viveca Sten (Meurtres à Sandhamn #4) : Le genre de polar qui me convient, j’arrive à comprendre l’intrigue !
  • Au cœur de l’été de Viveca Sten (Meurtres à Sandhamn #5) : la suite du précédent
  • Baba Segi, ses épouses, leurs secrets de Lola Shoneyin : Sans doute mon coup de coeur de l’été, côté roman !
  • Novellas de Doris Lessing, qui regroupe trois romans courts : Les grands-mères, Victoria et les Staveney, un enfant de l’amour. Pour se replonger à petite dose dans la prose de Doris Lessing.

Pas de spectacle ni de concert cette année, la canicule de cet été m’a anéantie et j’ai privilégié la lecture sur mon canapé à l’ombre de mes volets !

Publié dans Cinéma, Divers, Lecture, Musée | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

4 ou 5 étoiles ?

Evaluation

Avant d’écouter ce reportage sur France-Inter ce matin, j’étais bien loin de me douter de l’importance que pouvait avoir mon choix lorsqu’on me demande mon avis sur une prestation, ce qui arrive de plus en plus souvent.

Moi qui craint toujours les excès, je suis plutôt encline à laisser un 4/5 même si je suis très satisfaite – on peut toujours faire mieux – et un 2/5 si je suis mécontente – personne n’est parfait. D’autant qu’il n’est pas toujours clair de savoir ce que l’on évalue.

Ainsi, après un appel au support de mon fournisseur d’accès Internet pour signaler des dysfonctionnement, lorsque je reçois un questionnaire par SMS, je ne sais pas bien si on me demande de noter la façon dont on m’a répondu, la politesse de l’agent, sa capacité à comprendre la raison de mon appel, ou bien si on attend mon appréciation sur la résolution de mon problème, à savoir le conseil de rapporter mon équipement à l’agence la plus proche pour un échange standard, mon matériel étant ancien (à peine installé depuis 1 an !)

Difficile alors de faire passer par le choix de quelques étoiles mon impression très positive vis à vis de mon interlocuteur qui a été charmant et mon agacement vis à vis de la solution, – qui me dit que le nouvel équipement sera vraiment plus opérationnel ? – qui à mon avis n’en est pas une.

Pour en revenir au reportage de ce matin, j’ai été surprise d’apprendre que chez Uber, un 4,51/5 était une mauvaise note et que le chauffeur était près de la disqualification. Je comprends mieux leur stress !

Il va falloir que je revois mon échelle de notation !

Vous pouvez ré-écouter ici le reportage Tous évalués, tous menacés proposé par la rédaction de France-Inter dans l’émission Interception.

Publié dans Radio | Tagué , , | Laisser un commentaire

La rentrée

La rentrée, c’était le thème du lundi, cette semaine chez MHF Le Blog et je me suis retrouvée dans ses réflexions.

Moi non plus, je ne suis plus directement concernée par la rentrée, parce que mes enfants sont grands, qu’ils travaillent ou sont étudiants, et parce que je ne travaille plus. Je suis revenue de vacances depuis une semaine, les cours de gym ne reprennent que dans une quinzaine, France-Inter est déjà installé dans sa grille d’automne. C’est vrai, ce lundi 3 septembre ne signifie pas concrètement quelque chose pour moi et pourtant, c’est vrai, dans ma tête, c’est quand même La Rentrée !

Parce que j’entends les enfants dans la rue sur le chemin de l’école, parce que les vitrines changent dans les magasins, parce que les rues de ma petite ville sont de nouveau animées, parce que, même s’il fait encore chaud dans la journée, on sent une petite fraîcheur le matin et le soir, le cap est franchi, les vacances sont finies, c’est la rentrée !

Je me demande ce qu’il faudra pour que ce jalon dans l’année me devienne indifférent et pour être franche, j’espère ne jamais y arriver. Pour l’instant, ça me donne l’impression d’être encore dans le mouvement, d’avoir le même rythme que tout le monde !

Alors, bonne rentrée à tous !

Source image : Dzenina Lukac from Pexels
Publié dans Divers | Tagué | 1 commentaire

Bonne intuition

Comme il faut bien occuper ces longues journées de canicule, j’ai entrepris de trier les photos que j’ai prises ces derniers mois avec mon téléphone.

C’est ainsi que je me suis rappelée mon intuition au mois de février lorsqu’il y a eu des chutes de neige dont nous n’avions plus l’habitude en Ile de France.

Sur mon balcon, ça donnait ça :

Mon balcon sous la neige en février 2018

Mon balcon sous la neige en février 2018

Et je m’étais dit, à l’époque : Si nous avons enfin un vrai hiver, peut-être aurons nous un vrai été !

Pour une fois, mon intuition était la bonne ! Mais je ne suis pas si sûre que ça d’en être contente, car je souffre de cette chaleur qui dure. Heureusement, d’après les prévisions météo, cela devrait se calmer les jours prochains et je vais m’en aller vers les hauteurs Pyrénéennes où j’espère mieux respirer.

Publié dans Divers, Souvenirs | Tagué , , | Laisser un commentaire

Pas cette année !

C’est difficile à vivre mais cette année, je n’irais pas passer mes dix jours habituels à Lamotte-Beuvron, commune du Loir-et-Cher bien connue des cavaliers puisqu’elle héberge le parc équestre de la FFE, où ont lieu chaque année les championnats de France d’équitation Poneys et Clubs.

C’est là que j’ai passé, les huit dernières années, des moments inoubliables, sous la pluie, dans la boue, ou sous un soleil accablant, dans la poussière, à la recherche d’un coin d’ombre. Des moments de stress, avant et pendant les épreuves, des moments de déception lorsque le résultat n’est pas celui attendu, des moments de joie lorsque la réussite est au rendez-vous et que la journée se termine sur la carrière d’honneur au son de la Marseillaise !

Avec le recul, je réalise que notre implication dans l’évènement a évolué. La première année, en 2010, nous découvrions le parc équestre, la foule, les stands commerciaux. En dehors des compétitions auxquelles participaient notre fille et ses copines les plus proches, nous recherchions le calme et l’ombre de la forêt attenante. Nous nous étions même échappé quelques heures afin d’aller visiter le château de Chambord et celui de La Ferté Saint-Aubin.

Et puis, lorsque notre fille a commencé le complet, à partir de la troisième année, toujours à poney, une étape était franchie, davantage de stress, plus d’enjeux aussi et c’est la première année où elle a accédé à la carrière d’honneur, avec une cinquième place méritée et totalement inespérée. 2012, c’était l’année de la boue, du départ du cross sous des trombes d’eau, du terrain détrempé et puis un CSO où les têtes du classement craquent sous la pression et permettent ainsi à nos cavalières d’atteindre la carrière d’honneur pour la remise des prix.

2013, c’est le changement de club, toujours à poney. Meilleure organisation, moins de galère durant l’année pour se qualifier malgré une jument pas simple à gérer, une trotteuse réformée des courses mais très généreuse. Au final, un résultat moyen mais sans surprise car dans la catégorie où elle concourait, ma fille était confrontée à des poneys de propriétaires, aux performances incomparables avec sa jument. Un Lamotte sous le cagnard cette année-là !

2014, encore une année de grands changements : c’est le passage à cheval et donc des championnats plus tard dans le mois de juillet. C’est aussi la compétion en équipe, pour le CSO et le complet. À Lamotte, nous découvrons un groupe de parents bien organisés, une routine déjà bien rodée, où nous nous intégrons sans mal. Et puis la compétition en équipe, c’est quatre fois plus de stress lors de l’épreuve. Mais c’est payant puisque l’équipe se classe 2ème en complet derrière Versailles, nos voisins toute l’année sur les terrains de concours. Premiers podiums pour nous, que d’émotions ! Et que de fous rires entre parents pour se soutenir, pour s’aider lorsque les boxes sont inondés lors des orages, pour fournir des épingles à nourrice lorsqu’il faut fixer un porte-dossard ou réparer un costume de dressage.

2015, toujours le CSO en équipe, avec une 6ème place et le complet en individuel, avec une 9ème place. Mais toujours un Lamotte sous le soleil ou sous la pluie, selon les jours, avec le plaisir des retrouvailles avec les cavaliers et les parents d’autres clubs rencontrés sur les terrains de concours au fil de l’année ou bien anciens voisins de box les championnats précédents.

2016, une première pour ma fille : elle est engagée sur le concours de dressage parce que sa jument n’est pas très performante au CSO. Première expérience de RLM (reprise libre en musique). Je l’ai aidée pour mettre en forme sa musique, elle a emprunté un costume coloré et simple. Premier écueil, elle se blesse lors de l’embarquement de la jument dans le camion au départ ! Plus de peur que de mal, le bras n’est pas cassé, elle portera juste une attelle pendant deux jours. Heureusement que ses épreuves ne commencent que le mercredi. Catastrophe en complet, elle est éliminée après trois refus sur le cross et bonheur en dressage, contre toute attente elle termine à la première place, montrant ainsi sa capacité à surmonter l’adversité !

Enfin 2017, mêmes engagements en complet et en dressage avec la même jument. Elle espère réitérer sa performance en dressage mais je lui conseille la prudence. Cross difficile – elle termine à la dernière place – mais sauve l’honneur avec un magnifique CSO. En dressage, première manche réussie mais la concurrence est rude au sein même du club et elle obtient seulement la deuxième place. Déception pour elle mais beau succès pour le club car les cinq cavaliers engagés sur cette épreuve sont sur la carrière d’honneur pour la remise des prix ! Quelle joie collective !

Nous avions bien profité de ce championnat, sachant que c’était le dernier pour nous. Malgré cela, je suis tout de même très nostalgique cette année de ne pas aller à Lamotte assister au championnat qui démarre aujourd’hui. Bien sûr, je pourrais m’y rendre en visiteuse mais ce ne serait pas la même chose. Alors, je suis les évènements de loin, j’ai édité les plannings, repéré les cavaliers que je connais. Je m’informe des épreuves et des résultats presque en direct grâce à WhatsApp et aux copines sur place mais je n’y suis pas. Une page s’est tournée, c’est la vie ! Nous partagerons d’autres bonheurs avec nos enfants.

Publié dans Divers, Souvenirs | Tagué , , | Laisser un commentaire

Rétrospective

Tristesse il y a quelques jours lorsque j’ai lu que le Daily Post WordPress s’arrêtait à la fin mai !

Plus de Daily prompt, plus de Weekly Photo challenge, ils ferment la boutique et nous laissent seuls devant notre clavier, sans ces petites incitations quotidiennes et hebdomadaires à nous exprimer, ces petits aiguillons pour stimuler l’imagination et la créativité !

Bon, c’est vrai que ces derniers temps, je n’ai pas été très inspirée et que j’ai délaissé ce blog. Mais si je n’écrivais pas, je passais néanmoins plusieurs fois par semaine sur la page du Daily Post pour aller lire ce qu’avait inspiré le mot du jour ou pour découvrir les photos publiées en réponse au Weekly Photo challenge.

Heureusement, les archives vont rester en ligne, tout n’est pas perdu !

Même s’ils ne peuvent sans doute pas me lire, j’adresse un grand merci à tous les membres de l’équipe du Daily Post. Grâce à eux, j’ai visité des centaines de blogs, partout dans le monde et je suis devenue une fidèle lectrice de certains.

Ainsi, je continuerai à suivre les blogueuses que j’ai découvertes, grâce au Daily Post, par exemple Pat, Marilyn et Andrea, grâce à qui j’entretiens mon anglais, ou bien Myriade qui m’encourage, sans le savoir, à essayer de m’améliorer en allemand.

Une page se tourne, à moi de trouver quelles vont être mes prochaines sources d’inspiration et de motivation !

C’était ma dernière contribution au Daily prompt.

 

Publié dans Divers | Tagué , , | 1 commentaire

Coupe de saison

Taille des tilleuls

J’ai beau savoir que ça va repousser, ça me fait toujours un choc lorsque je vois l’état des tilleuls après le passage de l’équipe chargée de la taille des arbres !

J’ai entendu le bruit de leurs tronçonneuses dès ce matin mais je n’ai pas réalisé tout de suite qu’ils allaient s’attaquer aux tilleuls. Innocemment, je croyais qu’ils allaient juste tailler quelques haies, faire du bruit toute la matinée, et j’étais bien contente d’échapper au vacarme en allant faire le marché.

C’est quand je suis revenue et que j’ai vu leur camion stationné dans l’impasse que j’ai compris qu’aujourd’hui, il s’agissait d’une opération plus sérieuse. Déjà, on voyait mieux la façade de l’immeuble. toutes les rameaux qui portaient déjà des bourgeons avaient disparu. Et quand j’ai vu le spectacle depuis mon balcon, j’ai pu observer l’ampleur des dégâts. Ce ne sont pas seulement les rameaux qui ont disparu, mais aussi les branches qui avaient poussé ces dernières années qui ont été sacrifiées.

D’ailleurs, le travail de l’après-midi a été consacré au broyage de ce qui avait été coupé le matin. Ce n’était plus le bruit des tronçonneuses, mais le vacarme a continué une bonne partie de l’après-midi, me chassant de mon appartement pour une sortie à la médiathèque, à la recherche d’un peu de calme.

Broyage des branches coupées

Je me console de ce carnage en sachant qu’il fait des heureux, mes voisins des étages inférieurs qui vont profiter davantage de la lumière. Car l’été, le feuillage des tilleuls est bien fourni, ce qui enlève beaucoup de luminosité. Évidemment, moi qui habite au troisième étage, je ne suis pas gênée, car les branches n’arrivent jamais aussi haut.

Il va falloir patienter quelques semaines avant de voir les premières repousses !

Publié dans Divers | Tagué , , | 1 commentaire