Dans ma playlist

Sur mes platines ces temps-ci, le premier album de Celeste, Not your muse, sorti il y a un an.

Celeste, je l’ai découverte grâce à la playlist de France-Inter, en particulier le titre Stop This Flame, que je croyais à la première écoute interprété par Adele, la demoiselle a du souffle !

Sur d’autres plages de l’album, on croit entendre Amy Winehouse ou encore Lou Doillon. C’est dire si Celeste sait donner à sa voix puissante des inflexions variées sur des rythmes changeants où elle est toujours à l’aise.

Un autre titre que j’aime beaucoup : Love is Back (en fait, j’aime tout sur ce disque !).

C’était ma participation au challenge #bloganuary : What is on your music playlist right now?

Publié dans #bloganuary, chanson, Musique | Tagué , , | 1 commentaire

Prochaine lecture

Je ne pouvais pas ne pas participer aujourd’hui au challenge #bloganuary puisqu’il est question de lecture. Quel est le prochain livre sur ma liste de lecture ? En ce qui me concerne, il s’agit du prochain sur ma table de nuit, lieu où je pose les livres que je vais lire dans un futur proche, comme par exemple ceux que j’ai empruntés à la médiathèque.

L’appel du cacatoès noir – John Danalis

Éditions Marchialy

Titre original : Riding the black cockatoo
Traduction de l’anglais par Nadine Gassie

C’est le billet de Kathel du blog Lettres Exprès qui m’a fait découvrir ce livre et son avis m’a donné envie de le lire. Par chance, je l’ai trouvé à la médiathèque, je l’ai réservé, j’étais la première sur la liste d’attente et quelques jours après, j’ai pu aller le récupérer.

Je ne connaissais pas l’auteur, John Danalis, un australien qui est également illustrateur. L’appel du cacatoès noir est son premier ouvrage traduit en français.

D’après Kathel, c’est un livre « prenant », « nourri de faits réels », avec « une légère dose d’humour ou d’autodérision », sur un sujet néanmoins sérieux, l’attitude des Blancs d’Australie à l’encontre des Aborigènes. J’ai hâte de commencer à le lire et mon petit doigt me dit qu’il me plaira !

Publié dans #bloganuary, Lecture | Tagué , | 3 commentaires

Les filles aux mains jaunes

Première soirée théâtre de 2022 et retour avec plaisir dans la salle de l’Athénée à Rueil.

Août 1914 : les hommes sont partis au front, les usines d’armement doivent fournir les armes et munitions, alors on fait appel aux femmes. Elles sont quatre, n’ont pas grand chose en commun mais la dureté du travail, les injustices qu’elles subissent, le partage de leurs expériences et de leurs émotions vont les souder et les conduire à s’affirmer, à sortir de leur condition, à lutter pour un autre avenir.

Un décor minimaliste, des bruits d’usine, des odeurs de métal, le spectateur est tout de suite dans l’ambiance. Très vite, on partage le désarroi des femmes, obligées de sortir de leur environnement familier pour se confronter à des conditions de travail très difficiles. L’une d’entre elles est une journaliste militante qui se bat pour que le droit de vote soit accordé aux femmes. Petit à petit, elle va rallier ses collègues à ses idées, leur montrer l’injustice de la place qui leur est faite dans l’usine. Les salaires sont tellement réduits pour les femmes, que lorsque le fils de l’une d’entre elles est embauché quand il atteint ses douze ans, il est mieux payé que sa mère. Toutes vont vivre dans leur chair la contamination par les substances dangereuses qu’elles manipulent, qui leur jaunissent les mains et attaquent leur poumons.

Une pièce puissante sur la naissance du féminisme, le pouvoir de l’engagement et la force de l’action !

Les actrices sont formidables, le ton est juste, sans excès, la mise en scène de Johanna Boyé est efficace et au service du texte de Michel Bellier, qui soulève des thèmes forts et toujours d’actualité pour certains. À travail égal, salaire égal, ce n’est pas encore gagné !

La pièce est actuellement en tournée en France. Si elle passe près de chez vous, ne la manquez pas, vous passerez une très bonne soirée.

Publié dans Divers, Théâtre | Tagué , | Laisser un commentaire

Renouveau

Pas sûr que mon billet tombe à point, d’un point de vue météo : aujourd’hui, c’est vent, pluie et froid !

Et pourtant, quelques jours auparavant, j’ai perçu de petits signes d’un futur printemps. Un mimosa qui se colore timidement de jaune, aperçu en pays Bigouden lors de mon séjour de fin d’année, des pousses de crocus qui commencent à pointer leur nez dans le jardin d’un ami, des fleurettes jaunes qui illuminent une haie dans une rue voisine ici en Île de France.

Et je ne suis pas la seule à noter ces apparitions, Ici et aussi, on observe, on s’interroge, on s’émerveille !

Et puis, ce matin, à l’ouverture de ma messagerie, encore un signe que le renouveau de la nature est bien là :

Première alerte de la saison pour moi, les pollens d’aulne et de noisetier sont là, ce qui ne me surprend pas car une petite toux et des éternuements ces derniers jours s’étaient déjà manifestés. Souvent, je peste à la réception de la première alerte de pollens car je sais que les prochaines semaines vont être pénibles : en plus de la toux et des éternuements, je vais avoir les yeux qui démangent, j’aurai l’impression continue d’avoir une poussière dans l’œil, je n’arriverai pas à résister à l’envie de frotter et j’aurai les yeux gonflés, rouges et larmoyants.

Mais cette année, je suis presque contente à l’arrivée de ce mail d’alerte, ça veut dire que les beaux jours arrivent, qu’ils rallongent, que bientôt les fleurs vont éclore partout, que les haies vont se colorer, que nous entendrons les chants d’oiseaux dès le matin, que la vie reprend !

Je suis inscrite sur Pollens.fr, le site du RNSA, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, très utile pour gérer l’apparition des pollens quand on y est allergique.

Publié dans Divers | Tagué , , | Laisser un commentaire

Zone de confort

Première impression à la lecture de la consigne du jour 3 du challenge Bloganuary : je sors assez peu de ma zone de confort dans ma vie quotidienne. Et puis, je commence à lire les articles publiés par les participants, certains me parlent plus que d’autres, les expériences décrites me semblent familières, ramènent à ma mémoire des choses vécues.

Certes, dans ma vie personnelle, je ne suis pas très aventureuse. Mais dans ma vie professionnelle, je suis souvent sortie de ma zone de confort. Ainsi, j’ai complètement laissé de côté la biologie et la chimie que j’avais étudiées pour aller travailler dans le service informatique d’un grand groupe international, après un stage de programmation de deux mois payé par l’entreprise.

Après quelques années passées à programmer en Cobol, j’ai pris un poste qui réclamait des compétences complètement différentes : de nouveaux langages de programmation, un autre système d’exploitation, la prise en charge de l’ensemble d’une application depuis l’environnement technique en réseau jusqu’aux activités de maintenance et de développement. Tout cela rendu possible par de multiples stages de formation qui m’ont permis d’acquérir les connaissances nécessaires à la prise en main et que j’ai développées ensuite sur le tas.

Quelques années plus tard, la fusion de l’entreprise avec un concurrent a provoqué une réorganisation des services et une redistribution des rôles. J’ai alors dû me réorienter, choisir un nouveau poste dans l’entreprise et je me suis occupée du système de messagerie. Puis, de nouveau à la faveur de cession d’activités ou de regroupement de services, j’ai encore à plusieurs reprises été obligée de m’adapter, d’abandonner certaines compétences, d’exercer de nouveau certaines que je ne pratiquais plus depuis plusieurs années, d’en apprendre de nouvelles.

À chaque fois, je dois le dire, j’ai bénéficié de stages de formation quand c’était nécessaire et j’ai eu la chance qu’on me fasse confiance, qu’on me juge capable d’acquérir de nouvelles compétences et de les mettre en pratique. De mon côté, j’ai osé me lancer dans des techniques nouvelles, j’ai accepté me sentir quelquefois face à un mur qui me paraissait infranchissable. Parce que je suis tenace, j’ai pu gravir ces murs, qui finalement n’étaient pas si hauts et j’ai savouré les moments où je sentais que je maitrisais enfin ce qui me paraissait auparavant si compliqué. Jusqu’à ce qu’un nouveau bouleversement dans l’entreprise vienne tout chambouler et me faire repartir dans une nouvelle aventure !

Maintenant que je ne travaille plus, il serait temps que j’envisage la façon d’apporter un peu plus de changement dans ma vie personnelle. Sinon, je risque de m’ennuyer très rapidement ! Un beau sujet de réflexion pour 2022 !

Publié dans #bloganuary, Divers | Tagué , , | 1 commentaire

Road trip

Anse du Pouldon, marée basse, fin de journée

Ce qui m’a tant manqué pendant toutes ces années
passées loin des côtes,
c’est, après une journée de travail bien chargée,
monter dans ma voiture, mettre de la musique
et démarrer en douceur vers la mer
pour aller profiter des ombres qui s’allongent,
des mouettes et des goélands qui se chamaillent,
des herbes qui bruissent
doucement
dans le vent.

Billet inspiré par le thème du jour du challenge WordPress #bloganuary : What is a road trip you would love to take?

Publié dans #bloganuary, Musique | Tagué , | 1 commentaire

Résolutions

Premier jour de 2022, il est temps de prendre de bonnes résolutions !

C’est tous les ans la même chose, le début de la nouvelle année donne envie de se fixer des objectifs, de laisser de côté ses mauvaises habitudes et d’en adopter de nouvelles.

En 2021, j’avais décidé de m’affirmer davantage, d’être moins conciliante, moins « bonne poire ».

Évidemment, on ne change pas facilement de comportement, surtout quand il s’agit de remettre en question des dizaines d’années d’habitude et le mode d’éducation que l’on a reçu. Mais, en avoir conscience est déjà une étape et je regrette de ne pas avoir perçu ce travers plus tôt, quand j’étais adolescente par exemple. Ça m’aurait évité bien des difficultés et ça m’aurait libérée de nombreuses contraintes à me conformer à un idéal qui m’était imposé, sans que je m’en rende compte, par des principes maternels d’une autre époque.

Je remets donc cette résolution au programme de 2022 et j’y ajoute celle de parler plus régulièrement de mes lectures sur mon blog dédié. Il y a eu un relâchement certain du côté de la Rue de Siam, 51 livres lus et seulement 15 billets rédigés ! Et surtout, des livres que j’ai beaucoup aimés et dont je n’ai pas parlé, c’est ce que je trouve le plus dommage !

Je vous souhaite une bonne année, du bonheur et de la réussite dans ce que vous entreprendrez.

Billet inspiré par le thème du jour du challenge WordPress #bloganuary : What advice would you give to your teenage self?

Publié dans #bloganuary | 1 commentaire

Bonne année 2022 !

Soleil sur l’étang de Kermor

Jusqu’à son dernier jour, l’année 2021 aura apporté son lot de mauvaises nouvelles !

Aussi, dès demain, j’accueillerai 2022 avec espoir et je regarderai vers l’avenir plutôt que de ressasser les tristes évènements passés.

Bonne année à tous !
Que vos projets se réalisent dans la joie et la bonne humeur !

Publié dans Divers | Tagué , | Laisser un commentaire

C’est Noël !

Joyeux Noël à tous !
Publié dans Divers | Tagué , , | Laisser un commentaire

#DéfiNoël21- #24

Ultime étape du calendrier de l’Avent proposé par MHF : N’hésitez pas à aller voir ce qu’elle a choisi aujourd’hui, il y a une surprise !

#24-24 décembre : un cadeau.

Le cadeau parfait pour moi, c’est un livre. Et c’est aussi ce que je vais offrir à mon invitée du réveillon de Noël !

Comme je sais qu’elle ne passe pas ici, je peux vous le dévoiler sans risque.

Madame Hayat d’Ahmet Altan a obtenu le prix Fémina étranger cette année.

Je ne l’ai pas encore lu mais les avis à son propos m’ont convaincue de le choisir comme cadeau pour une lectrice boulimique !

Merci à MHF pour avoir lancé ce défi de Noël. Chercher à répondre aux thèmes qu’elle a proposés a été une occupation bienvenue en cette période de grisaille et d’incertitude face à la pandémie qui ne semble pas près de se faire oublier.

Joyeux Noël à vous qui passez par ici !

Publié dans #DéfiNoël21, Lecture | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire