Un lundi au printemps

Le printemps, c’est le thème du lundi chez Alice et Zaza et c’est MHF qui me le rappelle.

Normalement, le printemps, c’est le renouveau, ce sont les petits matins encore frileux suivis de belles journées ensoleillées, où on commence à admirer la nature qui s’éveille, les pelouses où fleurissent les pâquerettes, les jonquilles et les narcisses, et où un peu de chaleur nous enrobe l’après-midi pour nous donner envie de rester dehors.

En photo, ça pourrait être ça. Pour être honnête, c’était le temps du week-end précédent, lorsque j’ai utilisé la passerelle de l’Avre, sur la Seine, pour rallier à pied le Parc Edmont de Rothschild, depuis Saint-Cloud. C’était une belle journée, avec encore un fond de l’air bien frisquet, surtout au dessus de la Seine. Mais une fois arrivée dans le parc, j’ai profité d’un temps bien printanier avant l’heure et je n’étais pas la seule, si j’en crois l’affluence sur les pelouses, dans les allées et autour du bassin.

En revanche, hier, premier jour du printemps et premier concours de complet à l’extérieur, nous avons dû affronter dès sept heures du matin la grisaille et un froid pénétrant et piquant, qui n’ont pas disparu au fil des heures. Me fiant au bulletin météo qui annonçait une hausse des températures dans l’après-midi, je n’avais pas chaussé mes après-skis et je l’ai regretté, lorsque je tapais des pieds pour me réchauffer en regardant les épreuves de dressage, de saut et de cross. Une sortie pour presque rien puisque trois refus au cross ont entrainé l’élimination de notre cavalière ! Pourquoi n’a-t-elle pas choisi la danse ? Malgré tout, le soir en rentrant, j’avais pris quelques couleurs sur le visage, comme si j’étais restée au soleil !

Le printemps n’est pas ma saison préférée car je suis allergique aux pollens de bétulacées. Si je survis pas trop mal à celui des noisetiers et des aulnes en ce moment avec quelques gouttes de collyre, je sais que le bouleau va bientôt se manifester et là, ça va se gâter ! Dix-sept années de désensibilisation ont certes atténué les symptômes mais je suis encore très affectée dès qu’arrivent les beaux jours. Je m’en sors grâce aux anti-histaminiques mais j’ai mis du temps à trouver celui qui me calme sans m’endormir. Selon certaines autorités, ce médicament n’est pas suffisamment efficace et n’est donc plus remboursé. Je me demande sur quels résultats ils basent leurs décisions !

Publicités

A propos Nanou

J'aime la lecture, la nature, les grands espaces. J'aime marcher sur les dunes, face à l'océan, regarder vers le large. Mon avatar est extrait d'un tableau de Setch, Plus de bruit.
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un lundi au printemps

  1. mhf le blog dit :

    Pas drôle les allergies 😦
    Vivement l’été alors … Bonne soirée

Quelque chose à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s