Culture du lundi

MHF Le Blog nous propose ce lundi un bilan culturel de l’été. Je devrais trouver dans ce sujet la matière à un petit bilan, même s’il me semble à première vue que mon été 2018 a plutôt été nature que culture.

Côté musée :

  • J’ai visité le musée des Augustins à Toulouse lors d’un week-end prolongé dans la ville rose dans les tout premiers jours de l’été.
Petit cloître musée des Augustins

Musée des Augustins – Toulouse

  • Sur la route des vacances début août, une halte à Beaune nous a permis de découvrir le musée des hospices. Un lieu magnifique et une visite qui méritent de s’écarter de l’autoroute.
Musée des Hospices de Beaune

Dans la cour intérieure de l’hospice de Beaune

Cinéma :

Pour échapper aux températures caniculaires, je me suis réfugiée quelquefois dans des salles obscures et climatisées !

  • Fleuve noir d’Éric Zonka : Vincent Cassel se transforme physiquement en Michel Simon et Romain Duris joue un prof inhibé comme jamais.
  • Paul Sanchez est revenu de Patricia Mazuy avec Laurent Lafitte et Zita Henrot. Plaisant sur le moment mais je l’ai déjà oublié !
  • My Lady de Richard Eyre avec Emma Thompson, magnifique, et Stanley Tucci en finesse. Vous le devinez, c’est mon coup de cœur cinéma !

Côté lecture :

L’été a été assez riche. Du 21 juin jusqu’au retour à la maison après la pause pyrénéenne, j’ai lu :

  • Fief de David Lopez : Déroutant au premier abord mais vaut le détour !
  • Le déjeuner des barricades de Pauline Dreyfus : Un journée particulière dans un palace en mai 1968. Cocasse et passionnant !
  • L’enfant perdue d’Elena Ferrante : Ultime épisode de la série L’amie prodigieuse dont j’ai surtout apprécié le premier tome.
  • Et toujours elle m’écrivait de Jean-Marc Savoye : Récit d’une analyse
  • L’espoir des Neshov d’Anne B. Radge : Quatrième tome de la série, dont, là aussi, j’ai préféré le premier tome.
  • La voix des vagues de Jackie Copleton : un roman autour du bombardement de Nagasaki et de ses conséquences sur une famille émigrée aux États-Unis. Émouvant.
  • L’année des adieux de Laure Adler : Ce n’est pas un roman mais ça se lit comme tel. J’avais oublié les évènements qui avaient marqué la dernière année au pouvoir de François Mitterrand. Sous la plume de Laure Adler, c’est un plaisir de s’y replonger !
  • Les secrets de l’île de Viveca Sten (Meurtres à Sandhamn #4) : Le genre de polar qui me convient, j’arrive à comprendre l’intrigue !
  • Au cœur de l’été de Viveca Sten (Meurtres à Sandhamn #5) : la suite du précédent
  • Baba Segi, ses épouses, leurs secrets de Lola Shoneyin : Sans doute mon coup de coeur de l’été, côté roman !
  • Novellas de Doris Lessing, qui regroupe trois romans courts : Les grands-mères, Victoria et les Staveney, un enfant de l’amour. Pour se replonger à petite dose dans la prose de Doris Lessing.

Pas de spectacle ni de concert cette année, la canicule de cet été m’a anéantie et j’ai privilégié la lecture sur mon canapé à l’ombre de mes volets !

Publicités

A propos Nanou

J'aime la lecture, la nature, les grands espaces. J'aime marcher sur les dunes, face à l'océan, regarder vers le large. Mon avatar est extrait d'un tableau de Setch, Plus de bruit.
Cet article, publié dans Cinéma, Divers, Lecture, Musée, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Quelque chose à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.