Retrouvailles

Jeudi soir, j’ai assisté à une rencontre littéraire à la médiathèque. Hier soir, j’étais à la librairie Dédicaces pour la même raison.

Trois ans après sa venue à l’occasion de la sortie de Là où les chiens aboient par la queue (Liana Levi 2018), Estelle-Sarah Bulle a retrouvé le chemin de Rueil pour présenter son nouveau livre, Les étoiles les plus filantes, chez le même éditeur.

Cette fois, elle s’est éloignée de son propre parcours pour l’écriture de ce roman. C’est le film Orfeu Negro de Marcel Camus, palme d’or à Cannes en 1959, qui lui a inspiré cette histoire autour du tournage et des protagonistes du film.

Jeudi, j’avais été raisonnable, cette fois je n’ai pas résisté et je suis rentrée chez moi avec, sous le bras, le livre agrémenté d’une jolie dédicace !

A propos Nanou

J'aime la lecture, la nature, les grands espaces. J'aime marcher sur les dunes, face à l'océan, regarder vers le large. Mon avatar est extrait d'un tableau de Setch, Plus de bruit.
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Quelque chose à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.